Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


L’Allemagne contient la progression d’Emirates


La progression des compagnies du Golfe au sein du réseau européen ne passera pas par l’Allemagne, en tous cas pas pour l’instant, à en croire les autorités allemandes. La compagnie Emirates, qui sollicitait une extension de ses droits outre-Rhin, n’a pas été entendue par le Ministère des transports, qui limite à quatre les points d’entrée de la compagnie de Dubaï.



L’Allemagne contient la progression d’Emirates
Les autorités allemandes estiment qu’il n’y a "aucun besoin d’étendre l’accord aérien bilatéral entre l’Allemagne et les Émirats Arabes Unis", selon des propos du porte-parole du ministère des transports. Emirates pourra néanmoins opter pour un repositionnement à Berlin et Stuttgart, à condition de lâcher l’un des quatre autres aéroports allemand déjà desservis, à savoir Munich, Francfort, Düsseldorf et Hambourg. Si les portes d’entrée sur le territoire restent donc limitées, l’exploitation des lignes existantes offre bien plus de marge de manœuvre à la compagnie aérienne, puisque la fréquence des vols et leur capacité sont libres. L’Allemagne se distingue ainsi de son voisin français, qui a accordé le 26 janvier de nouveaux créneaux à Emirates et Etihad, ainsi que de nouveaux points d’entrée sur les aéroports de province, d’ici 2013.






1.Posté par Mykel86 le 24/05/2011 22:06
Nous, non plus, n'avions pas besoin d'augmenter le nombre de vols depuis Paris vers le golfe des Emirats. Mais, contrairement aux allemands, c'est que nous avions un contrat pour vendre des Rafales ; De ce fait, l'Etat français n'a pas pu dire non à ces compagnies qui essayent d'attirer les passagers français et européens sur leur hub aux Emirats, situé entre l'Europe/Afrique et l'Asie/Océanie/Australie.