Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


L'Asie à la pointe de la fréquentation aérienne


L’enquête Amadeus réalisée grâce à la solution Amadeus Total démontre ce que les résultats du trafic aérien laissaient entrevoir depuis quelques temps : l’Asie est à la pointe de la croissance mondiale en matière de voyage. En 2011, ce continent comptait en effet sept des dix liaisons aériennes interurbaines les plus fréquentées de la planète.



L'Asie à la pointe de la fréquentation aérienne
Les passagers sont sur les lignes asiatiques ! La circulation entre l’Asie et l’Europe d’une part, et entre l’Asie et l’Amérique du Nord d’autre part, a augmenté de 9 % sur ces deux routes. Elle a progressé de 6 % entre l’Asie et le Moyen-Orient, pour atteindre 38 millions de voyageurs sur l’ensemble de l’année. Le seul axe accusant une réduction sensible de la fréquentation en 2011 est Afrique-Europe en enregistrant une baisse de son trafic passager de 2 %.
Malgré les performances de l’Asie, l’axe interrégional Amérique du Nord-Europe reste le plus actif, avec plus de 60 millions de voyageurs en 2011, suivi par l’axe Asie-Europe, à plus de 53 millions, et par les liaisons entre l'Amérique latine et l'Amérique du Nord, avec 47 millions de passagers.

Résultat par pays : les pays émergents trustent le haut des classements
Sans surprise, les statistiques 2011 par pays montrent que la croissance la plus forte, en nombre absolu de voyageurs, a été observée dans les pays du groupe BRIC. La Chine a enregistré en 2011 19 millions de voyageurs de plus qu’en 2011, le Brésil 12 millions, l’Inde 8 millions et la Russie 6 millions. L’Indonésie arrive en cinquième position, avec 5 millions de voyageurs de plus en 2011.
Le Brésil (17 %), l’Inde (13 %) et la Russie (15 %) figurent en outre parmi les dix pays affichant le plus fort taux de croissance. Le Chili (21 %), les Philippines (15 %) et l’Indonésie (11 %) font eux aussi partie du groupe des marchés du voyage les plus dynamiques de la planète. L’Égypte et le Japon ont en revanche vu leurs marchés se réduire sensiblement, en partie en raison du Printemps Arabe et du tsunami.

Les correspondances : une pratique très occidentale
Les vols avec correspondances concernaient plus de 50 % des voyageurs en déplacement sur le triangle Asie/Europe/Amérique du Nord. En revanche, seuls 7 % des voyageurs se déplaçant en Asie même avaient emprunté des correspondances, contre 10 % en Europe et 31 % en Amérique du Nord. Les grands aéroports asiatiques proposaient proportionnellement moins de vols avec correspondances que leurs homologues nord-américains ou européens. La moyenne des correspondances dans les dix aéroports les plus fréquentés d’Asie était de 19 %, contre 32 % pour les dix hubs les plus actifs d’Europe et 45% en Amérique du Nord.

L’Asie domine également les liaisons interurbaines
Les liaisons interurbaines ont également été étudiées et Amadeus a montré que les plus fréquentées relient deux villes d'un même pays. L’Asie domine également ce classement : sur les dix liaisons aériennes les plus empruntées de la planète, sept sont des liaisons intérieures de pays asiatiques, dont trois au Japon. En termes de volumes, le trajet le plus fréquenté est celui qui relie Jeju-Séoul (près de 10 millions de voyageurs), suivi de la liaison Rio de Janeiro- São Paulo (environ 8 millions de voyageurs) et Osaka-Tokyo. On peut également précisé que sur le Top 10 aucune route n’est européenne ou nord-américaine.

L'Asie à la pointe de la fréquentation aérienne