Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


L'aéroport de Lyon éveille les convoitises


Comme l'aéroport de Nice, Lyon Saint Exupéry a plusieurs prétendants pour sa privatisation. Ils avaient jusqu'au 24 mars pour se faire connaître et des sources proches du dossier ont indiqué à l'AFP qu'une dizaine de candidats étaient intéressés par la plate-forme lyonnaise.



Une dizaine d'entreprises sont intéressées par l'aéroport de Lyon. Deux dossiers font déjà office de favoris, selon une source de l'AFP : Vinci Airport et Genève Airport qui, pour ce projet, s'est associé au fonds Cube. L'interlocuteur a précisé à l'agence que "Il y a des Chinois, l’aéroport de Singapour (Changi Airport), la société d’investissement Ardian, l’Espagnol Ferovial". Un autre proche du dossier de privatisation ajoute que les Australiens de Macquarie et l'aéroport de Francfort pourraient aussi être sur la ligne de départ.

Les candidatures sont actuellement étudiées par Bercy, qui ne les détaille pas. Les prétendants seront auditionnés dans les prochaines semaines et devront remettre une offre indicative avant le 12 mai.