Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


L'aéroport de Seattle accepte les VTC... s'ils sont écolos!


Offrir plus de choix de transport pour se rendre à l'aéroport et réduire les émissions de carbone, tels sont les objectifs du nouveau programme pilote d'un an lancé par Seattle-Tacoma Airport. La plate-forme américaine accepte de travailler avec les VTC s'ils ont des véhicules verts ou s'ils reposent sur le partage des courses.



Don Wilson
Don Wilson
Les VTC et services de covoiturage ne sont pas toujours bien vus sur les aéroports. La plate-forme de Seattle a décidé d'accepter les VTC qui disposent d'une flotte de véhicules verts ou les entreprises ayant des voitures à faible consommation et proposant le ridesharing.

Ce programme pilote débutera le 31 mars et durera un an. Les sociétés agréées par la plate-forme devront payer une charge de 5 dollars par voyage. Les véhicules récupéreront leurs clients au 3ème étage du parking comme c'est déjà le cas pour les taxis à la demande et les limousines. Les opérateurs devront aussi fournir au gestionnaire aéroportuaire des informations mensuelles sur les voyages effectués et les parcours réalisés par leurs chauffeurs sur l’installation.

Le "bonus vert" n'est pas une plaisanterie: s'ils ne répondent pas aux critères environnementaux fixés après des périodes de 6 et 9 mois, les véhicules devront payer 5 dollars supplémentaires à chaque passage jusqu'à ce que le standard soit à nouveau atteint.