Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Deplacements Pr


Le premier quotidien du voyage d'affaires et des déplacements professionnels






L'appli Le.taxi officiellement lancé par l'Etat ressemble à celle des VTC !


La plateforme Le.taxi, l'arme des taxis contre les VTC prévue par la loi Thévenoud, a été officiellement inauguré le 4 octobre 2016. La solution de réservation d'un taxi est présente dans 6 villes : Montpellier, Marseille, Aix en Provence, La Rochelle, Rennes et Paris



Le.taxi a été officiellement inauguré hier 4 octobre par Alain Vidalies, secrétaire d’État aux Transports, 6 mois après son lancement national. Ce service permet de héler un taxi avec son smartphone dans 6 villes (Montpellier, Marseille, Aix en Provence, La Rochelle, Rennes, et Paris) et compte 7000 chauffeurs inscrits dont 4000 sur la capitale. Le communiqué ajoute "La plate-forme Le.Taxi est un registre national qui a vocation à se déployer sur tout le territoire. Ce déploiement est progressif, dans les métropoles. Dans chaque ville, il faut en effet atteindre un nombre suffisant de chauffeurs pour que la plate-forme y soit lancée".

Le.taxi n'est pas une application mais une plate-forme qui agrège l’offre disponible de taxis agréés, mise à la disposition d’applications de mobilité. Le voyageur doit donc télécharger une des applis présentées sur le site pour héler un taxi. Ce maraude électronique permet d'éviter les coûts d'approche.

Comment ça marche
- Sur son smartphone, le client utilise n’importe quelle application taxi ou de mobilité agréée pour visualiser en temps réel tous les véhicules disponibles, quel que soit leur opérateur, dans sa zone de prise en charge, partout en France, 24h/24
- Il suffit ensuite au client de cliquer sur le taxi de son choix qui viendra le prendre en charge
- L'utilisateur paie sa course directement au chauffeur
- Le voyageur peut à l’issue évaluer la course.

Si cette solution permet aux taxis de réduire l'écart technologie ou tarifaire (avec l'approche non facturée) avec les VTC, elle ne donne pas la possibilité de payer via l'application, service apprécié des voyageurs d'affaires.