Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


L’éco-conception : nouveau cheval de bataille environnementale d’Air France


Air France cherche à réduire de façon pertinente son impact environnemental, et développe en ce moment de nouvelles compétences, comme l’éco-conception ou a contrario la valorisation des produits en fin de vie. L’éco-conception passe par le développement des produits en tenant compte d’une triple composante : leur valeur ajoutée pour le client, leur impact écologique, et le gain pour l’entreprise. L’ambition du groupe est d’être exemplaire en matière de développement durable pour le secteur aérien.



L’éco-conception : nouveau cheval de bataille environnementale d’Air France
En cette semaine du développement durable, nombre d’acteurs du voyage d’affaires s’attèlent à montrer patte blanche, et à faire valoir les démarches initiées dans cette optique. Air France s’appuie sur des résultats concrets : la mise en place du fauteuil court-courrier, depuis janvier 2010, en est un exemple. Le nouvel équipement offre davantage de confort et d’espace aux passagers, tout en étant plus léger, donc plus économe en carburant. Ecologique donc, économique en plus.
Pour développer ce type de projets, des formations à l’éco-conception sont aujourd’hui réalisées en collaboration avec des analystes de cycle de vie, dans tous les domaines d’Air France : marketing, achats, maintenance… Près de 50% des experts métiers sont aujourd’hui formés.
La réduction des émissions de CO2 passe aussi largement par une gestion pointue de la flotte. Ainsi la flotte d’Air France, d'un âge moyen de 9,6, est l’une des flottes les plus modernes et les plus rationnelles du secteur. Il reste que tout cela fait partie d'un cercle vertueux: intégrées aux quotas d'émissions de CO2 l'année prochaine, les compagnies aériennes ont tout à gagner à un allègement et une réduction de leur consommation de carburant et de Gaz à Effets de Serre. Surtout si le pétrole continue à monter !