Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


La Comac envisage un avion sans pilote d'ici dix ans


Connaissez-vous, la Commercial Aircraft Corporation of China (Comac), le constructeur d'avions chinois qui veut rivaliser avec Boeing et Airbus ? Ses trois projets d'appareils, de 70 à 300 places, verront le jour d'ici quelques années. La version la plus importante en matière de capacité (300 passagers) est prévue pour 2023.



© Waerfelu - le futur Comac C919
© Waerfelu - le futur Comac C919
D'ores et déjà les experts considèrent que cette concurrence annoncée "est plus que sérieuse" pour les avionneurs existants. Selon la presse chinoise, l'entreprise qui possède depuis 2011 son siège européen à Paris, va construire un avion sans pilote présenté comme le premier au monde. Pour l'entreprise basée à Shanghai, le projet est réaliste et présente des atouts sécuritaires plus importants que les vols aujourd'hui directement pilotés dans le cockpit.

Basé sur le principe du drone commandé à distance, l'avionneur chinois s'appuie sur une technologie très développée  qui analyse en temps réel toutes les données de l'avion, la situation météo et le trafic à proximité. Aucune information officielle n'est venue confirmer ce qui apparaît comme une petite révolution dans le monde du transport même si Boeing ou Airbus affirment que la technique est parfaitement maitrisée pour le faire… Sauf la peur du voyageur qui, lui, rejette en bloc cette idée. Les chinois sont-ils plus courageux ?