Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


La TSA peut obliger les passagers à se soumettre à un scan corporel


Face aux craintes de l'effet des scanners corporels sur la santé ainsi que les questions de vie privée soulevées, les autorités américaines autorisaient jusqu'à présent les passagers à opter pour la palpation plutôt que l'appareil. Dorénavant, les agents de la TSA peuvent obliger les voyageurs à passer à travers la machine.



La TSA, agence américaine chargée de la sécurité des transports, a modifié le protocole entourant les scanners corporels le 18 décembre dernier. "Alors que les passagers peuvent généralement refuser le scan corporel en faveur d'un contrôle physique, la TSA peut ordonner un passage dans le scanner corporel pour certains voyageurs", explique l'organisation. Le porte-parole de l'agence a précisé que les passagers obligés à se soumettre à ce dispositif seront ceux dont la carte d'embarquement indiquera qu'ils ont été sélectionnés pour des contrôles renforcés - en accord avec la réglementation de la TSA - avant leur arrivée au checkpoint. Il assure que cela couvrira un nombre limité de circonstances dont toutes auront pour objectif d'assurer et renforcer la sécurité du transport aérien.