Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 8 Mai 2011

La croissance ralentit pour les résidences hôtelières en France



Le cabinet Deloitte publie une étude sur l’état du marché des résidences hôtelières au cours de l’année 2010. L’état des lieux souligne le ralentissement de la croissance du secteur, plus particulièrement sur Paris, mais aussi dans le reste de la France. La conjoncture économique, les dispositifs fiscaux en matière de résidences de tourisme et les surcapacités sur certains marchés expliquent cette tendance poussive selon Deloitte.



La croissance ralentit pour les résidences hôtelières en France
Selon les chiffres publiés par le cabinet Deloitte, l’offre des résidences hôtelières a tout de même progressé au cours de l’année 2010 (+6%), mais à un rythme mois soutenu que les années précédentes. Le marché parisien témoigne de ce ralentissement, puisqu’aucune nouvelle résidence n'y a ouvert ses portes en 2010. A l’inverse, l’étude de Deloitte note que certaines résidences ont basculé vers l’hôtellerie traditionnelle.
L’autre enseignement de cette étude réside dans la concentration du marché, puisque les six grands opérateurs spécialisés – Adagio, Appart’City, Citadines, Citéa, Park & Suites et Réside Etudes – concentrent plus de la moitié de l’offre (56%). Au total, 2718 logements ont été ouverts à la location au cours de l’année 2010, dans un marché porté principalement par les pôles de Toulouse, Lyon, Bordeaux et Marseille-Aix.

etude_residences_urbaines_2011.pdf Etude résidences urbaines 2011.pdf  (346.58 Ko)