Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Le Chinois Anbang renonce à Starwood


L'assureur chinois Anbang a finalement décidé de ne pas transformer sa nouvelle proposition à Starwood en offre ferme. Ce désistement, annoncé le 31 mars 2016, laisse donc le champs libre à Marriott.



L'assureur chinois Anbang ne veut plus faire d'offre d'achat à Starwood. Il a expliqué dans un communiqué: "Avec ses marques internationales de premier plan, qui répondaient à beaucoup de nos critères d'acquisition, y compris la capacité à générer des rendements réguliers et de long terme, Starwood représentait une opportunité intéressante pour nous". Pour autant, et après mûre réflexion, "Mais après diverses considérations, le consortium a décidé de ne pas donner suite". Le magazine financier chinois Caixin avait avancé il y a plusieurs jours que le régulateur national de l'assurance voulait s'opposer à cette opération car la holding aurait eu plus de 15% de ses actifs à l'étranger, un scénario interdit par la réglementation chinoise.

Après cette annonce, le conseil d'administration du propriétaire de Sheraton et Westin a réaffirmé son soutien à l'offre de Marriott. Ce rapprochement conduirait à la création d'un groupe hôtelier américain géant de plus de 5700 chambres. Les actionnaires de Starwood devront se prononcer sur cette fusion le 8 avril 2016.