fdc080474b4521c1a47328b67a8c23be.txt
Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 28 Mai 2012



Le SNPL se demande quel sera l'avenir de Cityjet


Oubli ou approche stratégique, toujours est-il que le SNPL vient de saisir, par lettre ouverte, le PDG d'Air France pour connaître l'avenir de Cityjet, grande publiée du plan Transform 2015. Voici le contenu de ce courrier rendu public par le Syndicat National des Pilotes de Ligne.



© Wikipedia - Arpingstone
© Wikipedia - Arpingstone
Vous avez annoncé lors du dernier comité central d’entreprise la création d’un pôle regroupant les compagnies françaises Brit Air, Airlinair et Régional. Mais qu’en est-il de la filiale irlandaise CityJet ? A part cette différence de « nationalité », CityJet, comme ses consœurs Brit Air et Régional, effectue le même type d’opérations, à savoir des vols pour Air France, sur des avions de capacités comparables.

Pendant des années, CityJet a servi d’outil de dumping social en France, en alimentant à moindre coût le hub de correspondance de Roissy CDG grâce à des avions et des équipages soumis au droit irlandais. A ce titre, la justice française a d’ailleurs condamné CityJet et AF ainsi que leurs dirigeants respectifs pour travail dissimulé.
Depuis fin 2008, suite à un engagement de M. Spinetta, une base d’exploitation a été ouverte à Paris, regroupant environ 90 navigants sous contrat français, soit moins de la moitié des effectifs initiaux.

Le reste de l’effectif est allé rejoindre la base de Dublin ou la base de Londres-City. Cette dernière avait été hâtivement créée quelques temps auparavant, sans préparation, et a été génératrice de lourdes pertes financières. Ce redéploiement avait pour principal but l’affectation des avions et des personnels ailleurs qu’en France afin, comme expliqué plus haut, de payer le moins de charges sociales possibles.

Les personnels navigants de CityJet en ont assez d’être considérés comme appartenant à une « sous-filiale ». Ils ne sont en effet que la variable d’ajustement sur laquelle la direction du groupe fait peser les plus gros efforts, de part la souplesse des lois irlandaises.

Un gel des salaires et de l’ancienneté depuis plus de trois ans a été mis en place sans aucune consultation préalable des syndicats et des instances représentatives du personnel. Une baisse des primes liées à l’activité a également été imposée unilatéralement en méprisant toutes les règles du droit du travail français. Rien d’équivalent à l’heure actuelle dans les autres filiales françaises, alors que toutes souffrent de mauvais résultats financiers.

Ces écarts de salaire vont encore être exacerbés par la nouvelle donne fiscale, liée au statut de l’établissement français de CityJet. En effet, à l’heure où l’Europe a enfin établi des règles sociales claires pour les navigants, ceux de CityJet basés à Paris, qui payent à juste titre les charges sociales en France, se retrouvent à devoir payer leur impôt sur le revenu en Irlande, bien que domiciliés en France ! Un comble pour une société filiale à 100 % d’un groupe dont l’Etat français est actionnaire à hauteur de 15,8% ! Où se trouve le sacro-saint pacte social défendu par M. Spinetta et la charte éthique et sociale qu’Air France et CityJet ont pourtant signée?

C’est pourquoi, à l’heure de la restructuration du pôle régional au sein du groupe AF, les navigants de CityJet basés à Paris revendiquent une solution pérenne en France sans perte
de revenus et qui leur garantira des conditions de travail et de rémunération semblables à celles de leurs collègues du groupe Air France.

Actualités | En bref | Moderato... ma non troppo ! | Aérien | Hôtellerie | L'actualité du MICE | Technomade | Route et rail | Hôtels d'affaires | Ils bougent | Shopping | Contact | VIEILLES BREVES | partenaires | Vidéo | Baromètre | CGU | Mise en avant | Appels d'offres | Annuaire du transport aérien | Bons plans | Formation | L'alerte info avec Notilus de Dimo Software | Les chroniques de JL Baroux | Travel Management | Testé pour vous | Destinations d'affaires | Parole de Pros | Les Lauriers du Voyage d'Affaires | tribune libre | A nos lecteurs | Destinations incentive | Offres d'emploi | Bonne adresse à.... | Site formation | Juridique | L'aviez-vous lu ? | Vu sur le web | Voyage d'affaires pratique | Le coup de Pat | L'appli du jour | publicité | Les chroniques de Regis Chambert | Demandes d'emploi | Technomade une | Emploi | Etonnant, insolite, inquiétant.... | Idées week-end | Aérien1 | Business Travel Road Show | Les chroniques de iAlbatros (Publi Rédactionnel) | Etudes et analyses | A la une | Les professionnels du voyage d'affaires - iAlbatros | L'actu du jour | Glossaire du voyage d'affaires | KDS Now 2015 | Les professionnels du voyage d'affaires - AirPlus | BEST OFF VAP | BEST OFF PARPRO | BEST OFF DESTI AFFAIRES | BEST OFF TESTE | BEST OFF TECHNOMADE | Les professionnels du voyage d'affaires - BCD Travel | Les professionnels du voyage d'affaires - HCORPO | Les 5 articles les plus lus de la semaine | Les professionnels du voyage d'affaires - URBAN DRIVER | La Premium Economy de Lufthansa | Top 2015 | Bienvenue au Canada | Les chroniques d'EPSA | Publi-rédactionnel | La lettre d'Amérique | Dernière minute | A lire en avion | Les infos de l'été 2016 | Bleisure pratique | La lettre d'Asie | Paris Aéroports - publi-info | A votre avis ? | C'est vous qui le dites! | Ma lettre au Père Noël | Infos DP | EMIRATES LETTRE DEDIEE | Appel à témoignage | Coaching | PartnerPlusBenefit | ACCOR NL JUIN 2017 | accor nl dedie2 | Ouverture l'aviez vous lu



Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1221 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

 Deplacements Pros.com est membre du Syndicat de la Presse d'information en ligne (Spiil).

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.