Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Le patron d'Emirates s'insurge contre l'interdiction des A380 en Inde


Le gouvernement indien interdit toujours aux compagnies étrangères de desservir l’Inde avec des A380. Une mesure qui provoque la colère du patron d'Emirates, Tim Clark.



Le patron d'Emirates s'insurge contre l'interdiction des A380 en Inde
Les compagnies aériennes étrangères ne peuvent pas se poser en Inde avec des avions plus gros que le Boeing 747. Ainsi aucun A380 d’Europe, d’Asie ou du Moyen-Orient ne peut desservir ce pays. Le gouvernement a pris cette mesure par crainte de voir les passagers déserter les transporteurs locaux. «Le marché indien, qui est énorme pour nous, a été plafonné depuis mai 2008 en termes de sièges et de points que nous pouvons desservir», proteste Tim Clark patron d’Emirates dans le magazine Air Transport World,. «C’est ridicule, car nous avons de nombreux voyageurs via Dubai vers des destinations que nous ne pouvons pas atteindre», déclare le dirigeant «Nous devrions avoir au moins 5 ou 6 destinations supplémentaires en Inde. Emirates l’a suggéré au gouvernement. C’est une honte que nous ne puissions pas étendre notre présence en Inde», ajoute-t-il. Il espère que les discussions entre les Émirats Arabes Unis et l’Inde actuellement en cours vont aboutir et permettre de débloquer la situation. En attendant de voir ses A380 se poser en Inde, la compagnie du Golfe envisage d’atterrir à Barcelone et Glasgow avec son gros porteur.