Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 4 Juillet 2010

Le risque de cancer avec des scanners corporels a été sous-estimé



Un chercheur américain de l’université de Columbia met en garde contre les scanners corporels, estimant que le risque de cancer qu’ils représentent a été sous-estimé pour une partie de la population.



 Le risque de cancer  avec des scanners corporels a été sous-estimé
Si l’on en croit les chiffres de la réglementation actuelle, chaque personne peut effectuer cinq mille scans par an en toute sécurité. Pour le Dr David Brenner, directeur du centre pour la recherche radiologique à l'Université Columbia de New York, tout le monde ne peut pas en supporter en autant. Selon lui, les scientifiques du gouvernement n’ont pas tenu compte de la concentration du rayonnement sur la peau, avec un risque de cancer potentiel plus élevé qu’on ne le pensait. Le scientifique originaire de Liverpool estime que certains enfants et certaines personnes présentant des mutations génétiques sont susceptibles de ne pas être en mesure de réparer correctement les dommages des rayons X sur leurs cellules. Il a ajouté que si le risque était très faible, plus de recherches étaient toutefois nécessaires pour le déterminer plus précisément.