Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Le secteur aérien français se porte bien en octobre


Le baromètre aérien TendanCiel, publié par la DGAC le 27 novembre 2015, montre que le trafic aérien français se tient bien. Le nombre de voyageurs transportés a grimpé en octobre de 4,9% à par rapport à la même époque l'année dernière.



Le secteur domestique français se montre stable avec une croissance de +0,9% en octobre. En outre, le trafic demeure favorablement orienté sur l’ensemble de ses segments à l’exception du marché des lignes intérieures en Outre-Mer (-1,0%). Toutefois, il reste en cumul annuel, le plus dynamique (+2,4% contre 1,4% pour l’ensemble du trafic national). Par contre, les liaisons Métropole/Outre-Mer connaissent la meilleure progression du mois (+2,0%) mais constituent en régime annuel, le seul marché en recul (-0,6%).

Le trafic international s’est fortement intensifié:+5,9%. TendanCiel souligne que "Pour la première fois, il a franchi dès octobre le cap des 100 millions de voyageurs". L’Union européenne (+9,2%) et l’Amérique (+7,6%) demeurent les régions les plus actives "avec des nuances variables selon les pays". Une nouvelle fois, l’Espagne (+15,5%) et le Canada (+10,5%) enregistrent les plus fortes croissances.

La zone Asie-Pacifique (+2,6%) est présente des performances très partagées entre les zones d’expansion comme la Corée du Sud (+12,5%), la Chine (+11,7%) et l’Inde (+10,7%) et d'autres secteurs qui décrochent : Émirats Arabes Unis (-2,4%) et surtout le Japon (-6,5%). L’Afrique (-1,5%) demeure la terre de tous les contrastes (Sénégal +23,4%, Tunisie -23,6%) et le seul continent dont le marché se contracte en rythme annuel (-1,6%).

Trafic des aéroports français
La hausse du trafic s’est vérifiée sur l’ensemble des dix premiers aéroports français dont une majorité a vu sa fréquentation progresser de 5% ou plus. À Paris, Orly (+5,6%) profite davantage de la croissance que CDG (+3,4%) en raison d’une forte activité à l’international (+11,2%). En région, Bordeaux, Nantes et Beauvais sont les plates-formes dont l’essor a été le plus significatif notamment grâce à de belles performances à l’international (+23,7% pour Bordeaux, +14,0% à Nantes), "poursuivant une croissance remarquable".

Moins de retard
Pour le troisième mois consécutif, les voyageurs d'affaires ont été moins affectés par les retards et autres incidents. La proportion de vols retardés a régressé très sensiblement (-2,2 points) par rapport à octobre 2014 et s’établit à 19,1%. "Sur douze mois glissants, cet indicateur atteint même sa valeur minimale (22,0%) depuis sa création en janvier 2015", ajoute le rapport. La durée du retard moyen a également été réduite de près d’une minute et passe ainsi sous la barre des 11 minutes.