Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Le téléphone poursuit sa course à l'échalote : bientôt 14 chiffres pour le mobile !


Suivre l'expansion d'une technologie en plein développement, évaluer ses capacités et ses réponses à nos attentes, c'est souvent enthousiasmant. Inquiétant parfois, mais excitant toujours. Ainsi le mobile, si présent dans notre quotidien du voyage d'affaires, peut il être source d'inquiétudes mais aussi d'exaltation devant la multitude de ses applications. Il reste que son déploiement suscite désormais quelques questions, techniques et économiques.



Nous avons évoqué ici plusieurs fois l'inconvénient de ce fil à la patte que constitue le portable. Bien pratique, il faut apprendre à lui imposer des limites. Mais ces limites désormais risquent de s'imposer d'elles mêmes : la croissance des téléphones mobile est telle qu'après l'arrivée des numéros en 07, il y a seulement 2 ans, les opérateurs doivent chercher de nouvelles solutions pour décliner les numéros et parvenir à les multiplier. Actuellement, il ne reste "que" 24 millions de numéros de téléphone à attribuer en métropole, et 3 millions ont déjà été avalés depuis le début de l'année signale l'ARCEP - autorité de régulation des télécoms - qui tire le signal d'alarme. Au rythme où vont les choses, il va sans doute falloir passer à 12 voire 14 numéros au lieu de 10 car les cartes SIM ont trouvé de nouvelles applications: terminaux de paiement, guichets automatiques, relève des compteurs électrique, leurs applications se multiplient en "Machine to Machine", dit M2M. L'installation du système d'urgence dans les voitures, souhaité par la Commission européenne, devrait mobiliser 30 millions de cartes SIM rien qu'en France, calculait RTL la semaine dernière. L'Arcep propose d'introduire en 2014 des numéros commençant par 0700, histoire de donner un peu d'air à la numérotation. Cela va devenir coton de retenir les contacts par cœur !

Cette croissance folle de la téléphonie et de ses technologies n'est pas sans susciter des appétits. On a vu l'épisode Free, en début d'année. Le coup de pied dans la fourmilière que l'offre a entrainé a sans doute joué un rôle dans une campagne de concentration qui commence. Orange aurait perdu 800 000 abonnés partis chez Free pour des raisons tarifaires. Car quand les prix baisse, les marges se réduisent et il est plus dur de tenir. C'est ainsi que Bouygues Télécom a annoncé le rachat de l'offre "triple play" de Darty, projet qui doit être présenté cette semaine en comité d'entreprise du distributeur. Bouygues, numéro 4 français aujourd'hui, y reprendrait du galon. Mais sa nouvelle position sera t-elle longtemps tenable ? D'ici deux ans, de nouveaux bouleversements sont attendus, aussi bien du côté des technologies que du service. Provoquant de nouveaux rapprochements ? Je vous le disais, suivre ce dossier, c'est vraiment palpitant. Pas toujours évident, mais bien vivant !

Philippe Lantris

Mardi 8 Mai 2012


Notez