Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Le voyage d’affaires de demain se prépare au Bourget


Le rendez-vous du Bourget est un moment clé dans la vie de l’aéronautique, attirant des milliers de fondus de beaux avions et d’odeurs de kérosène et des dizaines de professionnels qui traitent, loin des caméras, des affaires souvent gigantesques. Un rendez-vous qui semble bien éloigné des préoccupations des voyageurs d’affaires et pourtant, c’est bien là que s’élaborent les boîtes à idées.



Le quotidien des voyageurs d’affaires internationaux, ce sont des files d’attente et des bornes d’aéroports, des avions attrapés parfois « par la queue » en dernière minute et finalement, peu importe quel est l’avion pourvu qu’on ait le rendez-vous. Sauf que : le confort à bord est essentiel pour la qualité du meeting à l’arrivée, et le bruit ou le silence qui peuvent accompagner les vols participent à ce confort essentiel pour l’avenir des affaires. Par ailleurs de nombreux professionnels s’intéressent par contrecoup à l’avion et à la compagnie qui les transporte. Bien sûr, la guerre commerciale qui accompagne un salon comme le Bourget leur est un peu étrangère, d’autant que la plupart des compagnies, à part les low-costs, proposent à la fois des Boeing et des Airbus, voire des Embraer et des Bombardiers ! Mais bon, les cocorico font toujours leur effet, et nul doute que les bons carnets de commande d’Airbus sont favorables à la balance commerciale. Toujours cela de pris.

En fait, le plus important du Bourget n’est pas vraiment dans les commandes que l’on fait souvent semblant de signer sur le salon. Les négociations ont duré des semaines voire des mois, l’effet d’annonce est un peu ridicule. Ce qui se joue derrière, ce sont plutôt les performances techniques, les résultats des motoristes, les réductions de CO2 et de consommation de carburant. Ou encore les discussions pour la fourniture de pneumatiques toujours plus fiables, de sièges toujours plus légers et, on y revient, de fauteuils plus confortables. Les discussions et partenariats qui s’ébauchent promettent des coûts au kilomètre plus bas et ça, c’est directement dans la poche de la compagnie que cela peut résonner. Donc dans le prix des billets que cela peut se faire sentir. En gros, un salon du Bourget réussit, c’est à terme un budget voyages plus performant. Voilà qui me parle.

Pierre Barre

Lundi 17 Juin 2013


Notez