Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Le voyage d'affaires s'endort-il faute d'idées ?


Avez vous remarqué depuis quelques mois cette situation étonnante : globalement le voyage d'affaires se maintient pas trop mal économiquement, même s'il évolue peu en matière d'innovations ou d'ouvertures de marché dans un contexte morose. En relisant ce que nous écrivions l'an dernier, je me suis rendu compte que cette idée d'ouvrir de nouveaux marchés vers les PME-PMI était loin d'être une réussite. Premier constat, l'agence de proximité est toujours très présente dans l'esprit des dirigeants d'entreprises. Paris et la région parisienne ne réagissent pas de la même façon que le reste de l'Hexagone dans l'organisation des déplacements professionnels. Nous sommes parfois trop concentrés sur le CAC 40 et pas assez sur la réalité du tissu économique des régions.



Au-delà, beaucoup de promesses technologiques restent encore dans les cartons sans devenir réalité pour nos voyageurs d'affaires. Le "sans contact" n'en finit pas de se développer mais n'est toujours pas réalité dans nos poches. La dématérialisation totale est une idée noble qui fait encore largement appel au papier. Les évolutions tarifaires du best buy ne nuisent pas forcément à tous les compétiteurs, même les plus chers ! Enfin, la mobilité promise comme une terre paradisiaque effraie les utilisateurs qui veulent du simple au bout des doigts. Et pourtant, tous ces sujets sont ceux de demain. Ils seront à la une de nos prochaines lettres et viendront bousculer les process mis en place. En regardant les derniers mois écoulés, je me rends compte que nous n'avons pas annoncé de spectaculaires évolutions, que ce soit pour les très grandes entreprises du domaine où pour les plus modestes, généralement nourries à l'innovation. C'est tout le décalage entre l'idée, le besoin et la réalité du produit.
On pourrait largement s'interroger sur ce qui marquera les prochains mois. On a vu à KDS Now les outils du futur qui, en trois clics, vont permettre l'organisation, la gestion et le suivi comptable du voyage d'affaires. Passionnant. On a entendu Traveldoo, désormais dans le giron d'Expédia, annoncer sa propre solution Travel Expense née de sa collaboration avec AXA. Une nouvelle vision de la gestion "end to end". En fait, en regardant bien, ce sont toujours les crises de l'aérien, les aléas de l'exploitation ferroviaire, le développement de la sécurité des voyageurs et sa gestion difficile qui restent en permanence dans notre actualité quotidienne. Je vous entend déjà parler du journalisme et des trains qui n'arrivent pas à l'heure. Détrompez-vous. Sans doute nous manque-t-il l'innovation, qu'elle soit associative ou entrepreneuriale. Ces idées indispensables sur le fond comme sur la forme pour faire évoluer un domaine d'activité qui, faute d'en avoir, se contente d'un quotidien tranquille, discret pour ne pas dire parfois décevant. Nous sommes donc aujourd'hui à cette période charnière où tout est à venir et où rien ne vient. A un peu plus d'un mois des grandes vacances, après une élection présidentielle et à la veille des législatives, c'est donc déjà vers la rentrée qu'il faut regarder. Elle sera ponctuée des grands rendez-vous traditionnels, Univ'air plus, IFTM Top Resa ou l'EVP. Autant d'événements où nous enquêterons sur ce qui pimentera cette fin d'année et permettra d'anticiper 2013. Sur ce qui redonnera ce coup de fouet nécessaire au développement du voyage d'affaires. Cela ne veut pas dire qu'en attendant nous allons nous endormir. Bien au contraire ! Regarder, c'est anticiper et comprendre. Certes, nous n'avons pas les mains dans le même moteur que nos lecteurs. Nos remarques, nos critiques et nos passions n'ont pas de conséquences économiques fortes. C'est justement ce recul qui est notre force et qui nous donne l'envie de voir naître un futur riche en événements et en idées nouvelles dans ce monde du voyage d'affaires qui est loin d'avoir dit son dernier mot en matière de développement.

Marcel Lévy

Mardi 29 Mai 2012


Notez


1.Posté par Jacques de Guise le 30/05/2012 09:34
Intéressant vos commentaires..ne pensez-vous pas que le pays entier s'endors dans tous les secteurs?
C'est intéressant de revenir de Grèce et de pouvoir comparer nos services et nos non-services....avec un pays qui as de la difficulté économique en ce moment.

Revenant d’Athènes l'autre soir, j'ai pu voir la différence de services entre Olympic Air et Air France, la nonchalance avec laquelle certains équipages travaillent, au point ou quand on fait une remarque a une hôtesse, on se fait apostrophé par le commandant de bord en plein aéroport..