Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Le voyageur aérien, accro du libre-service




Bornes en libre-service, e-ticket, informations de vol par sms, les compagnies aériennes multiplient les innovations technologiques. Et le passager d’affaires en redemande ! C’est ce qu’affirme la dernière étude « Corporate Air Travel Survey » publiée par Iata, l’Association des compagnies aériennes.

Non seulement les passagers accueillent favorablement les options high-tech proposées par les aéroports et les compagnies aériennes pour leurs voyages, mais ils réclament même plus de prestations en libre-service. Pas moins de 89% des voyageurs qui ont répondu à l’enquête préfèrent le billet électronique au billet papier, 56 % ont déjà essayé l'enregistrement sur Internet et 69 % ont utilisé des bornes libre-service. Et lorsqu'on leur demande s'ils apprécieraient d'avoir accès à un plus grand choix de prestations en libre-service sur le Web, 54% répondent positivement dans toutes les régions du monde (64% en Afrique et au Moyen-Orient, 57% dans la région Amériques, 53% en Europe, 51% dans la région Asie Pacifique). Les voyageurs qui ont répondu à l'étude prévoient d'utiliser plus souvent à l'avenir la réservation en ligne (75%), les changements de réservation en ligne (69%), l'enregistrement en ligne (61%), le service de notification par e-mail (60%) ou l'impression des cartes d'embarquement chez soi (58%).
Et pour l’avenir ? A la question du service supplémentaire qu’ils voudraient obtenir, la possibilité de choisir son siège (82%) est apparue comme la principale demande des voyageurs sur le site des services en ligne souhaités. A la porte d'embarquement, les passagers demandent la possibilité d'obtenir un surclassement de dernière minute (62%) suivi par le changement de dernière minute du siège (46%) et l'obtention d'informations sur sa correspondance (27%). «La révolution des prestations en libre-service est en cours. Ceci est bénéfique pour tout le monde», souligne le Président de Iata, Giovanni Bisignani. Certes. A commencer par les compagnies elles mêmes, qui y gagnent en productivité, en personnel et en gestion. Cette enquête n’a t-elle pas pour intitulé «Corporate Air Travel Survey» ? Le rachat de Northwest par Delta, cette semaine aux Etats-Unis, n’a pas d’autre objectif que l’amélioration de la rentabilité des compagnies aériennes. Il reste à savoir si le passager gagnera jusqu’au bout à la technologie et à ces rapprochements, ce qui est loin d’être sûr.

Annie Fave

Jeudi 17 Avril 2008


Notez