Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Les additions s'allongent chez Air Canada


Air Canada, pénalisée par de nombreux conflits sociaux et la morosité du climat économique, a enregistré une perte de 249 millions de dollars en 2011. Les médias canadiens viennent de dévoiler que les salaires des dirigeants de la société en difficulté ont été malgré tout revus à la hausse. Et la compagnie a appris ce 8 mai 2012 qu’elle allait devoir faire face à un recours collectif des passagers blessés lors d’un vol dont le pilote s’était endormi en janvier 2011.



Les additions s'allongent chez Air Canada
Les gros chiffres s’additionnent chez Air Canada. Bien que son action ait chuté de plus de 70 % en un an, les cinq dirigeants les plus importants de la compagnie réunis ont touché au total 9,8 millions de dollars en salaires et primes pour l'exercice de 2011, soit une hausse de 11 % par rapport à 2010. Pourtant le salaire du président et chef de la direction, Calin Rovinescu a baissé de 12 % n'ayant eu «que» 4 millions $ (4,55 millions $ en 2010). Mais ses 4 collègues - Michael Rousseau, chef des affaires financières, Duncan Dee, chef de l'exploitation, Benjamin Smith, chef des affaires commerciales et David Legge, premier vice-président à l'exploitation - ont obtenu des hausses de leur rémunération allant de 18 % à près de 47%.
Mauvaise nouvelle pour les comptes, la compagnie risque de devoir donner beaucoup d’argent à 95 de ses passagers. Blessés lors d’un vol Toronto-Zurich en janvier 2011 où le copilote endormi a fait plonger l’appareil à son réveil, ils ont déposé un recours collectif de 20 millions de dollars contre le transporteur. Ils lui reprochent entre autres d’avoir caché l’erreur humaine lors de la signature de renonciation d’indemnités.