Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 11 Décembre 2011

Les compagnies aériennes bien décidées à traquer les comportements amoureux un peu trop osés



Alors qu'un couple de passagers vient de se faire arrêter à bord d'un avion Qantas pour ses débordements amoureux à bord d'un appareil qui faisait route vers Mackay, la plupart des compagnies aériennes annoncent leur intention de faire la chasse à tous les comportements amoureux susceptibles de choquer les autres passagers.



Les compagnies aériennes bien décidées à traquer les comportements amoureux un peu trop osés
Faut-il voir dans cette décision la volonté des compagnies aériennes de mettre un terme à des situations déplacées dont le volume est en forte hausse depuis quelques mois ? Sans doute si l'on en croit une ligue puritaine américaine qui affirme avoir reçu l'assurance des compagnies US de lutter "fermement contre tout débordement amoureux choquant". Il faut dire qu'en 6 mois, aux USA, plus d'une centaine de couples ont ainsi été interrompus dans leurs ébats par un personnel navigant sensibilisé à ces situations. Il reste à déterminer ce que "choquant" veut dire. Un baiser prolongé sera t-il désormais taxé de "dangereux". Quid d'un couple en voyage de noces, peut-être un peu trop près l'un de l'autre ? Faudrait-il dresser une liste précise de ce qui est "choquant" en avion ? Certainement si l'on veut éviter toute interprétation hâtive... Et toute situation délicate à bord d'un appareil.