Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Liège Airport et Charleroi pourraient suivre le modèle ADP


Le cabinet PricewaterhouseCoopers s’est penché sur le futur aéroportuaire wallon à la demande de la région. Pour lui, la solution pour assurer l’avenir des aéroports de Liège et Charleroi est de mettre en place une seule et même direction, comme pour Roissy et Orly chez nous. Le journal La Libre Belgique a publié les conclusions du rapport que l’exécutif wallon va étudié ce jeudi 19 avril 2012



Liège Airport et Charleroi pourraient suivre le modèle ADP
Fusionner Liège Airport et Charleroi pour éviter une montée en puissance d’une concurrence qui pourrait finir par être destructrice pour les deux aéroports, voila ce que propose le cabinet PricewaterhouseCoopers (PWC) à la région Wallonne après avoir étudié l’avenir de l’aérien local. Il craint en effet qu’après la «guerre» pour capter les aides publiques, les deux plates-formes qui ont toutes les deux choisi de développer leurs activités vers les passagers et le fret, entament une course aux coûts et aux services offerts aux clients. Une situation d'où toutes les deux pourraient sortir perdantes. Cette concurrence est encore plus marquée sur le secteur européen où il y a surcapacité. Le rapport dont des éléments ont été publiés par le journal belge La Libre Belgique, le 18 avril 2012, explique «Cette situation a pour conséquence de renforcer le pouvoir de négociation des compagnies aériennes dans leurs relations avec les aéroports. A travers ce rapport de force défavorable aux aéroports, les compagnies mettent les aéroports en concurrence entre eux. L’ouverture du marché et la surcapacité de production risquent à terme de mener à une réduction du nombre de plateformes et ce, malgré des investissements importants». PWC préconise donc la séparation des activités. Le fret à Liège et les passagers à Charleroi. Et le meilleur moyen pour parvenir à une bonne collaboration entre les deux aéroports - selon le cabinet - est de fusionner leur gestionnaire en s’inspirant du modèle d’ADP «La gestion des deux plateformes à partir d’une structure décisionnelle unique permettrait d’optimiser la gestion en allouant plus adéquatement les capacités aéroportuaires pour répondre à la demande. La Région et, a fortiori, les bassins hennuyers et liégeois en sortiraient renforcés». D’autres solutions sont également proposées : la prise de participation croisée ou la signature d’une convention de coordination entre les deux aéroports.