Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Quand l'aéroport de Biarritz se "bagarre" avec Twinjet


Pour une fois, livrons la solution de l'énigme au début et non à la fin. Twinjet s'est emportée contre l'aéroport de Biarritz car la petite compagnie s'est sentie rejetée de l'aéroport en raison d'une volteface d'Air France qui avait annoncé l'abandon de Biarritz avant de confirmer son retour avec Hop!.



Entre temps, Twinjet s'était positionnée sur la liaison Biarritz/Paris. Las, le retour de Hop! sonne la fin des ambitions de TwinJet sur cette liaison à forte contribution… D'où sa décision de quitter définitivement l'aéroport de Biarritz.  Faut suivre.
Reprenons, Twinjet, en représailles, abandonne les liaisons du week-end sur Marseille. Argument avancé : Biarritz a une stratégie qui pénalise les petites compagnies. Pour le président de Twinjet, Olivier Manaut "Biarritz pense que big is beautiful et que la  présence d’une petite compagnie n’avait pas d’intérêt"
 
Du côté des biarrots on ne voit pas les choses ainsi. Et la réponse est pleine de sous-entendus. Le premier, le plus gros : Twinjet attendait des subventions pour exploiter la ligne ? Rien ne permet de l'affirmer mais Twinjet de son côté laisse entendre que le retour de Hop! se fait "sur le dos des contribuables. Et Biarritz d'appuyer là où cela fait mal : "tout le monde sait qu’hormis les lignes subventionnées que TwinJet connait bien, et pour lesquelles les choses sont plus complexes, c’est toujours la compagnie qui décide d’ouvrir ou de fermer une ligne". En clair (ou presque) la décision de quitter Biarritz qui selon nos informations était loin d'être un succès commercial pour Twinjet, masquerait peut-être l'échec de la ligne vers Marseille.