Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Résultats en hausse et nouveau terminal pour l'aéroport de Francfort


Fraport, qui gère l'aéroport de Francfort, a enregistré des résultats positifs en 2014, alimentés notamment par la croissance du trafic. Lors de la 14ème assemblée générale annuelle, tenue le 29 mai 2015, le groupe a également assuré que le nouveau terminal 3 de la piste allemande permettrait de répondre à la demande grandissante.



Le groupe Fraport a vu une demande en hausse dans le monde entier en termes de mobilité en 2014, ceci dû principalement à des marchés en expansion en Asie. Les chiffres relatifs aux passagers en Europe ont également augmenté de plus de 5%. «L'aéroport de Francfort a également bénéficié de cet élan momentané, réussissant à enregistrer l'année dernière un nouveau record en termes de trafic avec près de 60 millions de passagers, malgré un nombre élevé d'annulations de vols dû à des grèves. Avec des volumes de marchandises atteignant 2,1 millions de tonnes métriques, Francfort pourrait conserver sa position de plus importante plate-forme de fret aérien en Europe», a estimé le PDG de Fraport AG, le Dr Stefan Schulte.

Le portefeuille international du groupe Fraport a également affiché une croissance positive en 2014, en particulier grâce à l'offre publique d'achat remportée pour l'aéroport de Ljubljana dans la capitale slovène et l'acquisition d'AMU Holdings Inc, entreprise basée aux États-Unis (également connue sous le nom d'Airmall) «Cette acquisition marque l'entrée de Fraport sur le marché américain, offrant au groupe l'opportunité d'étendre ses activités dans d'autres domaines d'activités aéroportuaires aux États-Unis», explique le communiqué.

Les résultats financiers positifs de Fraport AG en 2014 sont principalement dus à une croissance du trafic de passagers. Tandis que les revenus sous-jacents du groupe ont augmenté de plus de 3%, atteignant 2,38 milliards d'euros, les résultats d'exploitation ou EBITDA (bénéfices avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement) ont augmenté de près de 8%, atteignant plus de 790 millions d'euros. «L'augmentation de l'EBITDA peut être attribuée à de plus basses dépenses liées aux services d'hiver ainsi qu'aux services d'approvisionnement et d'énergie à l'aéroport de FRA, à une gestion d'ensemble du coût efficace, et aux résultats positifs des activités internationales du groupe». Les résultats du groupe ont progressé de près de 7% pour atteindre presque 252 millions d'euros. Le flux de trésorerie disponible de Fraport a augmenté de plus de 210 millions d'euros pour atteindre 247 millions d'euros. Concernant les résultats d'activités positifs du groupe et l'augmentation proposée du dividende, le PDG de la holding a déclaré «Nous avons pleinement atteint nos objectifs de croissance pour l'exercice 2014. Étant donnés ces résultats très satisfaisants, les conseils d'administration et de surveillance de Fraport AG ont recommandé une augmentation du dividende de 1,35 euro par action». La dernière augmentation de dividende datait de l'exercice 2010.

Fraport mise sur les services
Stefan Schulte rappelle que Fraport a lancé une gamme de nouveaux services. L'entreprise a ainsi investi pour apporter des améliorations aux installations existantes. L'aéroport de Francfort va entre autres se doter d'un nouveau Terminal 3 «Selon les prévisions disponibles, il est prévu que le nombre de passagers en Allemagne d'ici à 2030 va augmenter d'entre 2 à 3 % par an. À l'aéroport de Francfort, le nombre de passagers va augmenter de la même façon - comme cela a été confirmé par deux instituts de recherche indépendants. Nous prévoyons ainsi de servir entre 68 et 73 millions de passagers à FRA aux alentours de l'année 2021. Ceci excéderait clairement nos capacités actuelles», a affirmé le patron. Une évaluation interne intensive menée par Fraport a également confirmé le besoin d'un terminal supplémentaire afin d'accueillir la croissance prévue en termes de trafic de voyageurs.