Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 22 Mai 2011

Rio-Paris : la pression monte, le BEA communique



Face aux informations variées et contradictoires qui entourent l’analyse des boîtes noires du vol AF447 qui s’est écrasé en mer en 2009, le BEA sort de son silence. Les enquêteurs du Bureau d’enquête et d’analyse ont annoncé qu’ils dévoileraient cette semaine - a priori vendredi - des éléments sur les circonstances de l’accident, avançant ainsi le calendrier prévu pour la communication.



Rio-Paris : la pression monte, le BEA communique
Pas facile de résister aux révélations des médias nationaux. Après avoir dû rappeler à l’ordre le Figaro , qui semblait récemment exonérer Airbus de toute responsabilité, les enquêteurs du BEA finissent par sortir de leur silence, pression médiatique oblige . Les enjeux contradictoires des différents acteurs de l’affaire – en particulier Airbus et Air France – la situation des familles des victimes et surtout les nombreuses informations qui filtrent avec plus ou moins de justesse autour de l’accident qui avait coûté la vie à 228 personnes ont donc finalement poussé le BEA à se plier aux impératifs de communication. Les enquêteurs ont néanmoins prévenu qu'ils ne communiqueraient que sur les circonstances de l'accident, et non sur ses causes. Pas sûr que l'utilisation des données qui seront communiquées se limite à ce distingo.