Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 28 Avril 2013

Ryanair aimerait vendre les données de ses passagers aux aéroports



L’offre commerciale et de restauration des aéroports constitue une manne financière importante. Ryanair qui n’apprécie pas de ne pouvoir profiter de ces retombées, envisage de vendre les données de ses passagers aux magasins des plates-formes.



Ryanair aimerait vendre les données de ses passagers aux aéroports
Vendre les données des passagers aux magasins des installations aéroportuaires, voici la nouvelle idée (encore à l’état embryonnaire) de Ryanair. La low-cost, toujours à la recherche de nouveaux débouchés financiers, a évoqué ce projet lors d’une conférence sur le commerce dans les aéroports, à Hambourg. «Nous avons 180 aéroports dans notre réseau et un nombre incalculable d’autres frappent à notre porte pour avoir des vols», a expliqué le directeur des développements commerciaux de Ryanair, Garry Walsh, selon le site Anna Aero, «Mais en deux ans, nous avons juste reçu trois vagues propositions de coopération commerciale». Ryanair envisagerait donc de fournir aux aéroports, moyennant finances des informations sur ses passagers (sexe, age...) afin qu'elles accroissent leurs ventes en s’adaptant au mieux à leurs visiteurs. Les aéroports connaissent, en effet, assez mal les voyageurs, ce qui se ressent sur les dépenses par passager dans les installations. «Sous les 9 dollars, même dans un aéroport à Rolex comme Heathrow», indique Anna Aero. Mais les commerces doivent faire face à une seconde difficulté pour leurs ventes : le développement de la politique du bagage à main unique, dont Ryanair est une des plus importantes figures, décourage souvent les voyageurs d'acheter avant de prendre leur vol.