Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Ryanair maintient ses prévisions annuelles malgré le Brexit


Ryanair a enregistré une hausse de ses bénéfices de 4% lors de son premier trimestre. La low-cost irlandaise maintient ses prévisions annuelles toutefois elle reconnaît que le Brexit pourrait affecter ses activités. D'ailleurs, elle a prévu de concentrer sa croissance sur les aéroports de l'UE plutôt que ceux du Royaume-Uni pour les deux prochaines années.



Lors du premier trimestre de son exercice fiscal 2016/2017, Ryanair a transporté 31,2 millions de passagers dans ses avions. Cela représente une hausse de 11% par rapport à la même période l'année dernière. Les bénéfices ont progressé de 4% pour atteindre 256 millions d'euros. La compagnie ajoute que les prix des billets ont été affectés par les «grèves des contrôleurs aériens, les événements terroristes et la faiblesse de la livre après le Brexit». Le chiffre d'affaires est de 1,68 milliard d'euros, soit une progression de 2%.

Des incertitudes face au Brexit
Évoquant le Brexit, Ryanair explique qu'elle a été surprise et déçue par le résultat des urnes. Il devrait, selon elle, conduire «à une période considérable d'incertitude politique et économique à la fois au Royaume-Uni et dans l'UE».

La compagnie précise qu'en attendant des clarifications sur les relations du Royaume-Uni et de l'UE, elle renonce à se développer sur les aéroports britanniques. Elle préfère se concentrer sur les plates-formes situées dans l'UE au cours des deux prochaines années. Le transporteur irlandais va par exemple réduire ses fréquences au départ de London Stansted dès cet hiver.

Ryanair a par ailleurs confirmé ses objectifs pour cet exercice fiscal. Toutefois, elle ajoute que le Brexit représente des «risques significatifs» pour les mois à venir. L'entreprise table donc sur une croissance d'environ 12% de ses bénéfices. Ils devraient être compris entre 1,375 et 1,425 million d'euros.