Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 16 Mars 2011

Sortie de crise en vue pour les aéroports espagnols : les grèves pourraient être évitées



L’autorité gestionnaire des aéroports espagnols (AENA) a signé le 16 mars un protocole d’accord avec les syndicats pour tenter de régler le conflit et d’éviter la grève massive annoncée au début du mois de mars. Le mouvement aurait paralysé une grande partie du trafic aérien du mois d’avril au mois de juillet.



Sortie de crise en vue pour les aéroports espagnols : les grèves pourraient être évitées
L’accord annoncé par l’AENA «garantit les droits du travail de tous les employés» et «suppose l’annulation des grèves s’il est ratifié par les assemblées des travailleurs», annonce l’autorité espagnole. Il prévoit notamment le maintien du dialogue entre les deux parties, et la conversion des contrats temporaires en postes fixes. Les accords entre l'AENA et les syndicats seront maintenus dans le cas d'une future privatisation.
Les syndicats espagnols avaient déposé le 8 mars un vaste préavis de grèves, pour protester contre la privatisation partielle des aéroports espagnols, l’AENA prévoyant la vente de 49% des parts de l’opérateur. Les employés craignaient notamment des suppressions de postes pour répondre au plan d’austérité fixé par le gouvernement espagnol. Ryanair s’était rapidement insurgé contre cette paralysie potentielle, en demandant à l’Europe de supprimer le droit de grève des contrôleurs aériens. La situation semble désormais en passe d’être apaisée, permettant ainsi d’éviter un conflit majeur pour le voyage espagnol et européen.