Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Spirit Airlines : 50 000 $ d’amende pour mauvaises pratiques publicitaires


A deux mois de l’application d’une loi sur les publicités des compagnies aériennes, Spirit Airlines vient d’être condamnée par le département des transports des USA à une amende de 50 000 $ pour ses mauvaises pratiques publicitaires. La compagnie n’incluait pas les taxes et les frais supplémentaires obligatoires dans les tarifs affichés sur ses panneaux et autres supports promotionnels



Crédit : Spirit Airlines
Crédit : Spirit Airlines
L’affaire a débuté avec une campagne Twitter en juin 2011. Le message de Spirit Airlines annonçait l’aller simple à 9 $. Mais lorsque l’internaute cliquait sur le lien, il était renvoyé sur le site de la compagnie où il était pour la première fois informé que ces tarifs ne comprenaient pas les taxes et frais supplémentaires, dont le montant était dévoilé via un second lien en pas de page. De plus, il était obligatoire d’acheter un aller-retour. Ne pas inclure les surcoûts dans ses publicités était une pratique généralisée du transporteur qui avait la même attitude sur ses affiches et tracts. Le DOT a donc décidé de sévir. «Les consommateurs ont le droit de savoir la totalité du prix qu'ils vont payer lorsqu'ils achètent un billet d'avion", a déclaré secrétaire américain aux Transports Ray LaHood dans le communiqué faisant part de la punition. "Nous souhaitons que les compagnies aériennes traitent leurs passagers correctement, et nous prendront des mesures coercitives quand ils violent nos règles de la publicité sur les prix" a t-il prévenu.
L’institution a rappelé ainsi que toute publicité doit afficher la totalité du prix à payer par le consommateur, y compris tous les suppléments imposés par les transporteurs. Les seules exceptions autorisées actuellement par le gouvernement sont les taxes qui sont évaluées sur une base par passager, comme les frais d'installation. Ils peuvent être indiqués séparément du tarif mais doivent être clairement indiqués dans l'annonce, afin que les passagers puissent facilement déterminer la somme qu’ils vont débourser. Le gouvernement américain a récemment adopté une loi qui renforce la protection des passagers. A partir du 24 janvier 2010, les compagnies aériennes seront tenues, entre autres choses, d'inclure toutes les taxes gouvernementales et frais additionnels à chaque tarif.