fdc080474b4521c1a47328b67a8c23be.txt
Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Tarifs hôteliers : a priori, toujours moins élevés qu’en 2009


Le comparateur Trivago annonce qu'en septembre, le prix moyen de la nuitée en chambre double standard dans les métropoles européennes s’élève à 114 euros, soit 8% de plus qu’en août. Les tarifs hôteliers dans les métropoles françaises ont aussi tendance à augmenter en septembre, notamment en raison de la reprise des déplacements professionnels.



Tarifs hôteliers : a priori, toujours moins élevés qu’en 2009
A en croire l’indice Trivago, la tendance est plutôt globalement à la baisse par rapport à septembre 2009. En moyenne, les voyageurs paieront en septembre huit euros de plus qu’en août: de 106 euros en août, le tarif moyen d’une nuit d’hôtel passe en septembre à 114 euros. Mais l’an dernier à la même époque, il s’élevait à 120 euros, soit 6 euros de plus encore. En France, les plus grandes métropoles suivent cette tendance européenne à la baisse par rapport à 2009.

A Paris, Lyon et Marseille, le tarif de la nuitée moyenne s’élève ce mois-ci respectivement à 162 euros (moins deux pour cent par rapport à 2009), 99 euros (moins onze pour cent) et 110 euros (moins neuf pour cent). A Lille également, si la nuit coûte en moyenne 22 pour cent de plus qu’en août, elle chute de 12 pour cent par rapport à l’an dernier. Ceux qui ont choisi septembre pour partir en vacances paieront également moins cher qu’en 2009 en Corse, en Provence-Alpes-Côte d’Azur et en région Midi-Pyrénées. Quelques destinations balnéaires semblent faire exception à la règle, et suivre la tendance inverse. Les vacanciers souhaitant profiter des derniers rayons de soleil à Biarritz, Cannes, Carcassonne ou Nice, paieront entre sept et 15 pour cent de plus que les voyageurs de septembre 2009.

Au niveau européen également, les voyageurs d’affaires ou d’agrément en métropole feront des économies par rapport à l’an dernier. Trois villes présentent des diminutions de tarifs hôteliers particulièrement fortes par rapport à 2009. Il s’agit de Bucarest (76 euros, moins 30 pour cent), de Bruxelles (96 euros, moins 26 pour cent) et d’Athènes (105 euros, moins 17 pour cent). La capitale allemande Berlin présente également une chute des tarifs de douze pour cent, ses tarifs passant, avec 99 euros, juste sous la barre symbolique des 100 euros. Il existe quelques rares exceptions cependant : à Londres, les tarifs entre septembre 2009 et 2010 augmentent d’un pour cent, pour atteindre 155 euros, et à Barcelone, ils s’élèvent de cinq pour cent soit jusqu’à 127 euros.

Ces données proviennent de l’actuel trivago Hotel Price Index (tHPI), baromètre des tarifs hôteliers publié chaque mois par le comparateur de prix d’hôtels. Pour découvrir le détail de l’analyse