Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Trois employés sont soupçonnés d'avoir détourné des miles Flying Blue


Les voyageurs d'affaires le savent bien, réunir assez de miles pour s'offrir un billet prime n'est pas une sinécure. Mais trois personnes semblent avoir trouvé une solution peu honnête pour avoir des vols gratuits facilement. Employés de Bluelink, la filiale d'Air France, ils sont soupçonnés d'avoir détourné des comptes de fidélisation Flying Blue.



Bluelink est la filiale d'Air France spécialisée dans la gestion de la relation client à distance haut de gamme dont celle des membres du programme de fidélisation Flying Blue. Son siège social a été perquisitionné le 18 février 2016, trois employés de l'entreprise étant soupçonnés d'avoir détourné des comptes fidélité. Air France a confirmé à l'AFP qu'elle avait "déposé plainte mercredi auprès du parquet de Créteil pour utilisation de Miles Flying blue et émission de billets prime frauduleuses".

Des sources proches du dossier ont ajouté que "le préjudice pourrait dépasser les 400.000 euros". En outre, deux des trois salariés placés en garde à vue travailleraient au service des relations clients de Bluelink.

Le parquet de Créteil a expliqué que la gendarmerie des transports aériens allait devoir maintenant déterminer "le mode opératoire précis" utilisé. L'enquête ne fait que débuter.