Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Un avion fait demi-tour pour transporter une mère en endeuillée


Entre les règlements, les programmes de vol minutieusement minutés et la recherche de l’efficacité, les compagnies aériennes ont peu de marche de manœuvre pour laisser place à l’humain. Mais parfois, elles y arrivent. Comme China Southern Airlines : son avion, prêt à décoller, a fait demi-tour pour prendre une passagère retardataire qui devait rentrer de son voyage d’affaires en urgence car sa fille venait de mourir.



Un avion fait demi-tour pour transporter une mère en endeuillée
L’équipage du vol Hangzhou-Changsha de China Southern Airlines‎ du 15 septembre dernier se préparait au décollage lorsqu’il a été contacté par le personnel au sol. Les employés avaient à leur côté une passagère qui se trouvait dans une terrible situation. Elle s’était précipitée à l’aéroport pour rentrer chez elle car sa fille venait de trouver la mort dans un accident de voiture. Mais la voyageuse d’affaires avait loupé le vol à 5 minutes près, le dernier de la journée pour Changsha.
Informés de la situation, les pilotes ont accepté de retourner au terminal pour prendre la mère endeuillée. En parallèle, les hôtesses ont expliqué les motivations de ce demi-tour aux 133 passagers à bord. Quelques voix se sont élevées contre cette décision, mettant en avant que l’avion avait déjà 30 minutes de retard. Mais les passagers ont rapidement changé d’avis. «Elle est monté dans l’avion et s’est agenouillée dans l’allée en disant désolée et merci. Après il n’y a plus eu de plaintes», a expliqué un voyageur au site Women of China. Le dernier vol de la journée a finalement décollé avec une heure de retard. Reconnaissante pour ce geste qui a nécessité l’autorisation de 7 départements aéroportuaires, la passagère a envoyé une lettre de remerciement à la compagnie. Il reste qu'une enquête a été ouverte par les autorités civiles car si de nombreuses raisons de retard sont prévues dans les textes, celle ci n'en faisait pas partie.