Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Un constat sans appel : le voyage d'affaires se féminise


S'il y a un domaine où la parité hommes/femmes est en faveur du sexe dit faible, c'est bien le voyage d'affaires. Dans une étude à paraître, deux jeunes universitaires toulousains évoquent la présence des femmes dans des métiers qui leur sont traditionnellement attribués. Héritage des agences de voyages, la féminisation du travel management est une réalité dont l'une des principales finalités reste encore au niveau des salaires : les femmes sont toujours moins bien payées que les hommes.



Bien des professionnels vous diront qu'une présence féminine est la garantie d'une approche logique d'un métier. Rationnelles, elles se prêteront volontiers à l'organisation ainsi qu'à la gestion de tous les éléments nécessaires à la vie de l'entreprise. Dans le voyage d'affaires, elles structurent, analysent, négocient et organisent avec talent les attentes et les besoins des voyageurs d'affaires. Oserais-je dire qu'elles les materne ? Il serait un peu machiste (de ma part !) de limiter cette analyse au simple fait qu'une femme est capable de ranger des papiers, de gérer des demandes, de comprendre des organisations et d'en restituer les besoins logistiques. D'autant que dans l'univers du voyage d'affaires, bien des postes de très haut niveau sont aujourd'hui dans des mains féminines tant pour l'analyse et l'intuition que pour leur capacité à ordonnancer l'univers de travail de l'entreprise.
Faut-il pour autant chercher à opposer hommes et femmes en considérant que les muscles des uns sont remplacés par la cervelle des autres ?. Ce serait, une fois de plus, un jugement hâtif et peu conforme à la réalité. Dans le travail universitaire que nous évoquons, et dont nous ne pouvons aujourd'hui donner plus de détails, les deux chercheurs se sont attachés à comprendre ce qui faisait la féminisation d'un métier. La première analyse démontre que ce n'est pas l'environnement familial qui pilote forcément le choix d'une carrière. Le plus souvent, l'accession à des responsabilités est née tout naturellement d'un redéploiement des forces de l'entreprise sans tenir compte du sexe de la personne à qui l'on confiera une nouvelle mission. Plus de 30 % des responsables et directrices des achats sont issus d'une réorganisation interne. Autre constat, dans l'univers du voyage où l'on est parfois appelé à se déplacer fréquemment, la gestion d'une cellule familiale conduit généralement les femmes à tempérer leurs envies de bouger. Moins de 12 % d'entre elles acceptent des déplacements fréquents et reconnaissent qu'elles ne pourraient les honorer lorsqu'elles sont mères de famille avec de jeunes enfants ou des adolescents difficiles. Gérer du voyage, c'est donc un peu voyager. Enfin, et sans y voir une connotation négative, le poids du passé pèse encore lourd. Bien des hommes se sont aperçus, dans les années 70, que leur secrétaire pouvait aller au-delà d'une simple fonction de saisie et prendre en charge des pans complets de leur logistique avec brio. Cette mutation commence aujourd'hui à porter ses fruits. Les femmes sont des hommes comme les autres, avec le talent du détail. Les jeunes pousses sorties des écoles le prouvent quotidiennement.

Hélène Retout

Mercredi 24 Novembre 2010


Notez