Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


United condamnée à 130 000 dollars d’amende pour un retard


Le département des Transports américain (DOT) a infligé une amende de 130 000 dollars à United Airlines pour violation de la "tarmac delay rule". Il reproche à la compagnie de ne pas avoir indiqué à ses passagers qu’ils pouvaient descendre de l’avion pendant qu’elle faisait une réparation sur un appareil déjà très retardé.



United condamnée à 130 000 dollars d’amende pour un retard
Le DOT reproche à United de ne pas avoir prévenu les passagers du vol Chicago - Tokyo Narita du 7 mai 2012 qu’ils pouvaient descendre de l’avion, très retardé, pour retourner dans le terminal en attendant la fin des réparations en cours. L’avion qui devait décoller vers 12h40 était retourné à la porte d’embarquement vers 14h25 à cause d’un problème technique. Contrairement aux procédures en vigueur, la compagnie n’a pas indiqué aux passagers que les portes étaient ouvertes. Finalement après un nouveau faux départ vers 15h10, le vol a été annulé à 17h22. Trois voyageurs ont alors déposé plainte auprès de l’institution. Au regard de la nouvelle réglementation de protection des consommateurs, effective depuis août 2011, le DOT a reconnu que le transporteur n’avait pas tenu son obligation d’indiquer aux passagers toutes les 30 min qu’ils pouvaient sortir de l’avion retardé puisqu’il était toujours au contact avec une porte d’embarquement. En plus de l’amende de 130 000 dollars, le département américain a mis un ultimatum à la compagnie pour qu'elle respecte désormais la loi.