Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Voyages d'affaires : Sandy pourrait coûter près de 700 millions de dollars et peser sur 514 000 déplacements professionnels


On ne peut qualifier l'ouragan Sandy de plaisanterie météorologique tant les conséquences de son passage dans les Caraïbes sont terribles : plus de 65 morts et déjà 2 milliards de dollars de dégâts ! Mais au delà du visible, c'est aussi l'invisible qui est à prendre en compte.



La fermeture des aéroports, des métros, des entreprises et la mise en sommeil de tous les déplacements vers et sur la côte Est pèseront à hauteur de 675 millions de dollars sur le PIB américain. Une journée noire pour les voyageurs d'affaires américains et européens, rebaptisée ici par beaucoup "Frankenstorm" en raison de la proximité avec Halloween. L'annulation des vols annoncée hier dans les 11 états de la côte Est, conduit au report des déplacements prévus pour ce 29 septembre et une interruption nette de l'activité commerciale et technologique aux Etats Unis. Les chiffres donnés par la GBTA, calculés selon un modèle mis en place par l'Association, démontrent le poids des déplacements professionnels aux USA. "Il faut ajouter à cela les pertes purement fiscales qui représenteront plus de 176 millions de dollars", précise Ryan Bloom du New York Times. Sandy est donc un casse tête. Il faut rapatrier les voyageurs sur place, reprogrammer des vols et communiquer auprès de clients à l'affut de la moindre nouvelle. Interrogé sur CNN, le patron d'American Airlines, n'a pas caché que les quatre prochains jours seraient compliqués mais qu'a priori, "Personne ne serait laissé sur le carreau". Seule certitude, sur la côte Est les tarifs hôteliers se sont sans surprise envolés depuis samedi soir. New York explose tout comme Boston, Philadelphie, Washington et même Miami ou Atlanta. Sans compter les salaires, pour la GBTA, ce sont en moyenne 58 $ par jour et par voyageur qui seront perdus en frais de mission par les entreprises américaines. Le triple voire le quadruple dans les grandes villes. Et en France, cet ouragan aura t-il les mêmes effets ? Sans doute des conséquences économiques moindres même si les compagnies ne peuvent pas décoller vers les USA. L'Europe a annoncé qu'elle regardera les dépenses indirectes occasionnées par Sandy, mais travaillera t-elle sur le voyage d'affaires ? Rien n'est moins certain.

A New York,
Philippe Lantris

Lundi 29 Octobre 2012


Notez