Air France repousse les avances des Chinois

Le groupe HNA, propriétaire notamment de Hainan Airlines et d'une part significative d'Aigle Azur, a frait des avances pour une alliance sur les achats et la maintenance d'avions notamment. En échange, elle réclamait une part de capital. Avances rejetées, mais la porte reste ouverte semble t-il.

C'est une info de BFMBusiness : le géant chinois HNA, présent dans l'aérien, l'hôtellerie et la restauration, aurait approché fin 2016 la direction de la compagnie Air France pour lui proposer une grande alliance, moyennant une participation au capital. HNA a aujourd'hui le poids qu'il faut pour ce rapprochement et connait bien le groupe AF-KLM pour lui avoir racheté l’an passé, 49,9% de sa filiale de restauration aérienne Servair (pour 240 millions d’euros).

Le groupe chinois proposait, selon la télévision, de "partager la gestion de leurs flottes d’avions, leurs locations, leurs achats et même leur maintenance. Un effet de taille très fort, qui aurait profité à Air France". Offre rejetée, mais les liens et les échanges ne sont pas rompus: après avoir engagé un partenariat avec deux autres compagnies chinoises, China Eastern et China Southern, Air France pourrait envisager d'autres accords commerciaux. Mais sans doute pas d'échanges capitalistiques.