Carburants: les prix repartent à la hausse

Après une très brève accalmie, les prix sont globalement repartis à la hausse en raison d'une situation tendue sur les marchés.

Le sans plomb 98 augmente de 0,9 centime d'euros à 1,659 le litre, c'est 2% de plus en un mois.
Le sans plomb 95 à 1,585 euro le litre a pris 0,4% en une semaine.
Même pourcentage d'augmentation pour le gazole qui s'affiche à 1,502 euro le litre à la pompe.

La tension monte au Moyen-Orient, tout comme les prix du pétrole. Mardi dernier, en Arabie saoudite, des drones armés ont attaqué deux stations de pompage de la compagnie publique Aramco. Les dégâts aux installations étaient mineurs et n’ont pas affecté les capacités de production, mais l'attaque a été revendiquée par des rebelles du Yémen alliés de l'Iran.

Ce dimanche, Trump a menacé l'Iran de destruction en cas d'attaque contre des intérêts américains. Depuis le rétablissement des sanctions économiques américaines contre les exportations de pétrole iraniennes, les relations entre Téhéran et Washington restent particulièrement tendues. Malgré cela, les stocks de brut augmentent.

Dès lors, certains ministres de l'Énergie des membres de l'OPEP et leurs partenaires se sont réunis ce week-end en Arabie saoudite, pour discuter de leur accord de limitation de la production.

Malgré un contexte géopolitique tendu, l'Arabie saoudite a appelé à prolonger l'accord de limitation de la production et les pays de l’OPEP semblent unanimes pour continuer à stabiliser l’offre et la demande.

La décision de renouveler l’accord ou pas sera prise fin juin au moment de tirer les conclusions du premier semestre.

Dans ce contexte particulier, les cours du pétrole ont progressé de 2% en une semaine.