Comment évaluer le stress supporté par les voyageurs d’affaires?

Le stress du voyageur d'affaires

Tout le monde sait que les déplacements professionnels peuvent avoir un impact négatif sur l'équilibre des voyageurs. Les voyageurs d'affaires fréquents sont souvent aux prises avec un sommeil irrégulier, un environnement inconnu et de multiples fuseaux horaires, ce qui les rend plus vulnérables à l'anxiété et à la dépression que leurs collègues sédentaires.

De très nombreuses études ont mis en lumière les vulnérabilités des voyageurs d'affaires et c'est quelque chose dont les gestionnaires de voyages sont bien conscients. Dans un récent sondage mené par BCD Travel, la protection du bien-être des voyageurs a été citée comme l'une des principales priorités, le contrôle des coûts et le devoir de diligence ayant la priorité. La question pertinente est de savoir ce que les gestionnaires de voyages peuvent faire à ce sujet.

En bref, la réponse n'est rien sans une surveillance adéquate. Les gestionnaires peuvent modifier les politiques de voyage, améliorer les vols et suggérer l'utilisation d'applications de méditation, mais sans un système qui suit ce qui fonctionne pour les employés et ce qui ne fonctionne pas, toute initiative de bien-être est susceptible d'échouer.

L'évaluation des niveaux de bien-être permet aux entreprises de repérer les membres vulnérables du personnel et de suivre le succès des changements qu'elles mettent en place. Les entreprises doivent nécessairement identifier les comportements et l'état d'esprit spécifiques aux différents groupes de voyageurs,afin de pouvoir mettre en œuvre des initiatives et des programmes efficaces. Malheureusement, à l'heure actuelle, l'approche est bien trop fragmentée et ne repose pas sur des politiques et des décisions stratégiques solides et fondées sur des données probantes.

Des lacunes qui s'expliquent facilement. Le suivi de la santé mentale et du bien-être est un domaine émergent et beaucoup d'entreprises évitent de se poser la question par peur de ne pas savoir y répondre concrètement. Et c'est précisément dans cette perspective que de nouveaux outils sont développés, à l'image du logiciel d'engagement des employés Office Vibe. Par le biais de questions ciblées envoyées régulièrement aux collaborateurs, portant à la fois sur leur vie professionnelle et personnelle, le système fournit un retour d'information à tous les managers afin qu'ils puissent voir au sein de leurs différentes équipes quels sont ceux qui vont bien et ce qu'il faut faire pour progresser. Bien qu'il ne vise pas uniquement les voyageurs d'affaires, le système permet aux entreprises de segmenter les données selon qu'elles voyagent fréquemment ou non, de sorte que les gestionnaires peuvent compiler les expériences et les comparer.

Le tableau de bord Peer Insights, lancé par American Express Global Business Travel plus tôt cette année, est plus ciblé. L'outil d'analyse comparative permet de suivre les indices positifs (comme les vols directs et l'accès à des sièges en classe affaires pour les voyages internationaux) et négatifs (comme les vols jugés fatigants ou le temps passé loin de chez soi) pour calculer un score global du bien-être des voyageurs.

En l'absence d'indicateurs formels et précis, de nombreux voyageurs d'affaires réellement en état de souffrance ne seront pas identifiés comme tels. L'entreprise va perdre des collaborateurs et faute de changements les talents s'en iront voir ailleurs.