Des règles strictes pour l’arrivée des trottinettes Lime à Montréal

Avant l’arrivée de Lime, service de location de trottinettes, dans sa ville, la municipalité de Montréal prend des mesures strictes pour éviter les erreurs commises dans d’autres grandes villes du monde.

L'entreprise américaine dont l'arrivée à Montréal est prévue dans quelques semaines, semble bien décidée à jouer la bonne élève. Pas de déploiement intempestif pour Lime qui promet des règles strictes qui encadreront l’utilisation des trottinettes noir, blanc et vert : une photo de la trottinette bien stationnée devra être envoyée par l’utilisateur avant de terminer une location. Le casque sera également obligatoire pour les utilisateurs.


Lime dit avoir appris des erreurs commises à l’étranger et tient à éviter ce qu'il s'est produit dans les autres pays. Trottinettes abandonnées en tous lieux, circulation chaotique sur les trottoirs, vitesse excessive, accidents avec des piétons : Paris, San Francisco et bien d’autres ont durci leur réglementation après avoir vécu un déploiement pour le moins périlleux. La ville de Montréal veillera au grain, l'opérateur devra "jouer selon nos règles" précisent les autorités.  "Si ça dégénère ou s’il y a une situation problématique, on a la prérogative de retirer le permis à l’opérateur". Parmi les règles énoncées figurent casque obligatoire, stationnement aux endroits prescrits, vitesse limitée à 20 km/h, circulation prohibée sur les trottoirs et utilisation interdite aux moins de 18 ans.


Après avoir été la première ville canadienne à accueillir les vélos électriques Jump, en juin, Montréal sera la première ville canadienne à accueillir des trottinettes électriques  en free floating d’ici la fin de l’été.