EasyJet Europe est prête à décoller

EasyJet Europe, réponse d'EasyJet face au Brexit, est opérationnelle. L'Autriche a accordé à la nouvelle compagnie les licence et certificat de Transporteur Aérien (CTA) nécessaires pour son décollage. Son premier avion est arrivé à Vienne, ce jeudi.

La nouvelle compagnie “easyJet Europe” est opérationnelle. Elle a reçu le CTA et la licence d’opérateur aérien du ministère fédéral autrichien du transport de l’innovation et des technologies (bmvit). Sa maison-mère n'a pas perdu de temps pour lui transférer des avions. Son premier appareil a décollé ce jeudi 20 juillet à 7h00 de Londres Luton à 07:00 pour atterrir à Vienne à 10:35 heure locale.

Le groupe britannique prévoit que l'ensemble des avions installés dans les pays de l’UE (environ 110) soient enregistrés au sein de la nouvelle entreprise d’ici mars 2019. Le processus sera ainsi terminé avant la sortie du Royaume-Uni de l’UE.

EasyJet Europe sera implantée à Vienne et son management aura un contrôle opérationnel et financier complet de la compagnie. Thomas Haagensen, actuellement directeur marché easyJet pour l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse en devient le Directeur Exécutif.

Des résultats en hausse au 1er trimestre
Lors du 1er trimestre de son exercice fiscal 2017/18, EasyJet a vu le nombre de passagers grimper de 10,8% atteignant 22,3 millions, du fait de l’augmentation de capacité de 9,5% à 24,0 millions de sièges et de la hausse du taux de remplissage de 1,1%, soit 93,1%.

Le revenu total au cours du trimestre a progressé de 16,0% atteignant £1,387 million, avec une contribution significative de plusieurs facteurs : glissement de Pâques sur le mois d’avril, taux de remplissage élevés, tendance de fond à l’amélioration en termes de prix des billets. L'entreprise britannique ajoute "L’attractivité de notre proposition commerciale a également permis de stimuler les réservations et les revenus sur l’ensemble de la période".

La trésorerie nette est de £426 millions au 30 juin. En outre, le bénéfice avant impôt pour l’année fiscale 2017 devrait s'établir entre £380 millions et £420 millions.