Etat d’urgence en Turquie

Le président Recep Tayyip Erdogan a instauré l’état d’urgence pour trois mois en Turquie. Les voyageurs d’affaires devront être plus que jamais prudents et respecter le couvre-feu annoncé, qui s’accompagne de restrictions sur la circulation dans certaines zones définies ou encore sur le droit de manifester. Depuis l’échec du coup d’Etat militaire du 15 juillet, […]

Le président Recep Tayyip Erdogan a instauré l’état d’urgence pour trois mois en Turquie. Les voyageurs d’affaires devront être plus que jamais prudents et respecter le couvre-feu annoncé, qui s’accompagne de restrictions sur la circulation dans certaines zones définies ou encore sur le droit de manifester. Depuis l’échec du coup d’Etat militaire du 15 juillet, la purge s’intensifie. Arrestations, suspensions, limogeages... pas moins de 55 000 personnes sont concernées notamment dans l’enseignement, la police, la justice, l’armée et les médias. Cette réponse autoritaire suscite l’inquiétude à l’étranger sans que cela n’ébranle la détermination du chef de l’Etat turc.