Grève générale en Algérie

Le mouvement de contestation populaire prend un nouveau tournant en Algérie avec le lancement, ce dimanche, d'une grève générale sur l'ensemble du pays, prévue pour durer au moins jusqu'à jeudi.

L'activité économique du pays fonctionne désormais au ralenti depuis ce dimanche et tous les déplacements deviennent désormais de plus en plus difficiles.

toutes les activités publiques et privées, commerciales, économiques et administratives sont à l'arrêt.

Les algériens sont mobilisés depuis le 22 février et descendent massivement dans les rues pour demander au chef de l'Etat, Abdelaziz Bouteflika âgé de 82 ans et malade, de renoncer à briguer un 5èm mandat le 18 avril prochain.

Les voyageurs d'affaires en déplacement dans le pays peuvent circuler sans danger (tout en restant prudents à proximité des grands rassemblements de foule) même si les transports publics fonctionnent de façon désordonnée. L'aéroport fonctionne normalement, tous les vols prévus, au départ comme à l'arrivée, ont lieu, sans retard particulier.