L’aéroport de Beauvais veut accueillir des lignes intérieures

Trafic à la hausse en 2018 avec 3,8 millions de passagers, l'aéroport de Beauvais affiche de grandes ambitions pour 2019.

"L’aéroport de Beauvais va bien" et il nourrit de nombreux projets pour 2019. Entrée en négociation avec Ryanair pour l’ouverture d’une base, la Sageb (l’exploitant de l’aéroport) souhaite conditionner l’installation de trois avions à Beauvais à "la création de nouvelles lignes, notamment domestiques."

L’aéroport tente donc de convaincre Ryanair de créer des liaisons "pourquoi pas vers ses autres bases qui vont ouvrir à Bordeaux et Marseille." Une option qui permettrait à l’aéroport de toucher une nouvelle clientèle, "un peu plus orientée vers les voyages d’affaires.".

Où iront les bus ? Les navettes entre Paris et Beauvais représentent une part très importante — "et confidentielle " — des recettes de l’aéroport. 50 % » selon le rapport de la Cour des comptes en 2017 qui dénonçait cet état de fait.

Pourtant, l’aéroport va devoir s'adapter. Fin 2019, la Porte Maillot (Paris XVIe), en travaux, ne pourra plus accueillir ces navettes. "On est à la recherche d’un nouveau lieu avec la mairie de Paris", précisent les responsables aéroportuaires. Plusieurs pistes sont explorées, "mais nous devons rester à Paris, à proximité du métro et du RER." Dans le nord de la capitale plutôt, pour ne pas trop s’éloigner de Beauvais. Une liaison trop longue pourrait en effet décourager des passagers.