La Suède a mis en place une taxe écologique sur le transport aérien

Les tarifs des billets d'avion risquent de grimper lors des déplacements professionnels en Suède. Le gouvernement suédois a mis en place le 1er avril 2018 une taxe écologique sur le transport aérien.

Alors que les compagnies aériennes françaises profitent des Assises du transport aérien pour plaider une réduction des taxes sur leurs activités, un autre pays alourdit les charges fiscales sur son ciel. La Suède a mis en place le 1er avril 2018 une taxe écologique sur le transport aérien. Cette charge additionnelle est de 60 à 400 couronnes (5,8 et 38,8 euros) en fonction des destinations. Elle est appliquée sur tous les vols au départ d'un aéroport suédois.

En revanche, les enfants de moins de deux ans, le personnel navigant, les voyageurs faisant escale sans changer d'avion et -sous certaines conditions- de ceux en transit pour prendre un autre vol sont exemptés de cette taxe.

La ministre de l'Environnement et porte-parole des Verts, Isabelle Lövin a expliqué dans le quotidien Dagens Nyheter (DN) : "L'objectif de la taxe est de minimiser l'empreinte climat de l'avion à la suite d'une forte hausse du nombre de voyages en avion".

Cette nouvelle taxe est plutôt bien acceptée par les Suédois. 53% d'entre eux y sont favorables, selon un sondage publié le 25 mars dernier. En revanche, le parti du Centre qui est dans l'opposition, s'est montré critique envers ce dispositif. Il souhaite pour sa part obliger les compagnies aériennes à utiliser une part de biocarburants.