Les dirigeants d’Uber vont vous faire aimer les chauffeurs de taxi

C’est ce qu’on peut appeler un « bad buzz » et en la matière, le patron d’Uber a fait fort: il n’a fait rien moins que d’envisager devant des journalistes de monter une équipe de détectives pour salir d’autres journalistes. On peut imaginer mieux, comme image. Et comme le reconnait Rue89 qui raconte cette histoire, « On a […]

C'est ce qu'on peut appeler un "bad buzz" et en la matière, le patron d'Uber a fait fort: il n'a fait rien moins que d'envisager devant des journalistes de monter une équipe de détectives pour salir d'autres journalistes. On peut imaginer mieux, comme image. Et comme le reconnait Rue89 qui raconte cette histoire, "On a du mal à croire que le numéro deux de l’entreprise soit stupide. C’est donc qu’Emil Michael vit sur une autre planète, celle sur laquelle tout est permis, et c’est exactement l’impression que donne Uber, l’entreprise de VTC". Le site en ligne explique les outrances d'Uber, de quoi remplir un livre. Et pour commencer, un article croustillant!