Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Les résa des hôtels Trump plongent comme le candidat dans les sondages


Fin septembre, Trump hotel annonçait le lancement d'une nouvelle enseigne lifestyle n'utilisant pas le nom de Trump mais celui de Scion. Il semblerait que la holding ait été bien inspirée. Plusieurs sources rapportent que la fréquentation des hôtels Trump a plongé ces derniers mois, plombée par les multiples scandales et déclarations de son propriétaire et candidat aux élections présidentielles des USA.



Les résa des hôtels Trump souffrent
Les résa des hôtels Trump souffrent
Les positions politiques et les déclarations sur les femmes du candidat aux élections présidentielles des USA, Donald Trump, ne semblent pas rebuter que certains électeurs. Les clients se font également plus rares dans ses hôtels. Priceonomics a analysé les données du moteur de recherche Hipmunk et indique que les réservations dans les hôtels Trump ont chuté de 59% par rapport à l'année dernière. Avant la course à la présidentielle, le pourcentage des réservations effectués sur le site pour ces établissements était 1,7% (1H2015) alors qu'il est maintenant de 0,7% (1H216). Les plus forts reculs ont été enregistrés auprès du Trump Soho New York (-74%) et Trump International Hotel Las Vegas (-71%).
Le site rappelle toutefois que les utilisateurs de la plate-forme sont principales des internautes jeunes et/ou urbains, populations qui ne sont pas les premiers soutiens de Donald Trump. Les résultats peuvent donc être relativisés au vu de l’échantillon.

Toutefois des informations du New York Magazine et de Bloomberg semblent indiquer que la tendance existe bien. Ils rapportent des baisses des prix importantes sur les adresses de New York, Las Vegas et surtout le dernier né Washington DC

La revue new-yorkaise indique que lors des rencontres annuelles World Bank – IMF – conférence importante réunissant les banquiers et financiers du monde entier dans la capitale américaine du 7 au octobre – les chambres Deluxe étaient proposées à partir de 404 dollars.

Face à ces contre-performances, plusieurs acteurs du secteur ont laissé entendre que le groupe hôtelier allait utiliser le nom de sa nouvelle marque Scion (qui signifie "descendant d'une famille de notables"). L'entreprise a démenti l'information. Ces établissements actuels vont rester sous la marque Trump. En revanche, le développement de l'entreprise devrait bien passer à l'avenir par le déploiement de la nouvelle enseigne lifestyle pensée pour les jeunes voyageurs.