Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Prix hôteliers en baisse pour les sociétés françaises au 1er semestre 2012


Hotel.info a analysé les séjours hôteliers des voyageurs d’affaires au 1er semestre 2012. Le site Internet fait un constat : impactées par le ralentissement de l’activité économique, les entreprises ont clairement opté pour des économies sur leur politique de voyages d’affaires et ont vu leurs tarifs hôteliers diminués, surtout chez les sociétés françaises et européennes. Pour les grandes villes, comme Paris et Marseille, dont la fréquentation par des clients d’affaires internationaux a augmenté, les prix sont en légère hausse, mais ils chutent pour Madrid et Bruxelles déjà très touchées par la crise. La tendance internationale confirme l’apparition d’axes commerciaux vers les marchés émergents tels que le Moyen Orient ou l’Amérique du Sud.



Prix hôteliers en baisse pour les sociétés françaises au 1er semestre 2012
En réaction aux incertitudes économiques, on constate une baisse générale de 3,33 % des prix pour les entreprises françaises et de -5 % pour les entreprises de taille moyenne (budget voyage «hôtellerie» entre 100.000 € et 1 million €). Affectées par le ralentissement économique, les sociétés françaises et internationales ont réduit leurs dépenses en France et en Europe. Cependant, les entreprises mid-market en France ont déboursé plus que leurs homologues internationales (en moyenne 96 € contre 89€).
En France, le nombre de clients d’affaires internationaux a été sensiblement plus important principalement dans les grandes villes. A Paris et Marseille les tarifs ont donc augmenté de 3 et 4 % en raison de la forte fréquentation de ces dernières.

Dans le reste du monde, la diminution des dépenses des entreprises françaises est quasi générale. Déjà fortement touchées par la crise, Madrid voit ses prix chuter de 18 % et Bruxelles de 14 %. En revanche, Dubaï, Buenos Aires et Sao Paulo attirent de plus en plus de voyageurs d’affaires avec des séjours moyens en forte hausse. De même, les sociétés internationales témoignent de leur attrait pour les marchés émergents tels que le Moyen Orient ou l’Amérique du Sud.

En Europe, la tendance à la baisse se confirme tandis que New-York conserve la palme de la ville la plus chère du monde avec un prix moyen de 209,85€ (+12 %). Selon Hotel.info, les résultats du second semestre 2012, avec les mois, les plus porteurs en matière de voyages d’affaires (Septembre et Octobre) confirmera ou non cette propension baissière.