Singapore Airlines donne-t-elle le coup de grâce à l’A380 ?

En confirmant une commande ferme auprès de Boeing de 20 B777-9 et de 19 B787-10, pour près de 14 milliards de dollars, Singapore Airlines limite la présence de l’A380 comme avion de référence sur le long courrier. Une décision qui pourrait sonner la fin commerciale du géant des airs.

A l’automne dernier, la restitution par Singapore Airlines l'automne du premier des cinq A380 loués auprès d'Airbus il y a 10 ans donnait le ton du regard apporté par la compagnie à la modernisation de sa flotte. En coulisse, la compagnie asiatique ne cachait plus que "l’A380 était énergivore et moins adapté à la réactivité que doit avoir toute compagnie bien gérée". Malgré ces observations, SIA a maintenu sa commande de 5 A380 800 tout en faisant pression pour une remotorisation de l’appareil.

Pour SIA, cette commande ferme de 39 appareils est assortie de 6 options sur chaque type d’avion qui, si elles étaient levées, porterait la commande totale à 51 appareils. Les B777-9 seront livrables à partir de l’exercice 2021/22 et les B787-10 à partir de l’exercice 2020/21.Cette commande, d’une valeur de 13.8 milliards de dollars US au prix catalogue, offre également la flexibilité au groupe SIA de remplacer les B787-10 par d’autres variantes de la famille B787.