Stationnement payant : nouvelles formes d’amendes

La règle est sans appel : les automobilistes qui ne payent pas du tout (ou pas en totalité) le montant du stationnement payant s'exposent à devoir payer une amende.

À partir du 1er janvier 2018, ils devront régler un forfait de paiement différé, appelé « forfait de post-stationnement ». Son montant variera d'une commune à l'autre, contrairement à aujourd'hui où l'amende est fixée à 17 € sur l'ensemble du territoire. Il ne pourra pas être supérieur au tarif applicable sur la zone concernée en cas de paiement immédiat pour la durée maximale de stationnement prévue.

Le montant de ce « forfait de post-stationnement » est notifié :
• soit par apposition d'un avis de paiement exigible sur le véhicule concerné ;
• soit par envoi postal au domicile du titulaire du certificat d'immatriculation ;
• soit parfois transmis sous une forme dématérialisée à certains titulaires de certificats d'immatriculation.

Le « forfait de post-stationnement » doit être réglé en totalité dans les 3 mois suivant la notification de l'avis de paiement dû. À défaut, ce forfait est considéré comme impayé et fait l'objet d'une majoration.