Transavia, menace de grève à Noël

Le syndicat CGT de la filiale à bas coût d'Air France-Klm pourrait appeler à la grève les 24 et 25 décembre afin de peser sur les négociations en cours portant sur le statut des hôtesses et stewards de la compagnie.

Le syndicat dénonce "un recul social" depuis l'arrivée d'une nouvelle direction en 2016 et "un véritable harcèlement" visant l'un de ses délégués, tout en appelant Benjamin Smith,le nouveau patron d'Air France-KLM, à intervenir.

La CGT demande également des mesures afin d' aligner le statut social des PNC (personnel navigant commercial) sur celui, plus avantageux, des pilotes.

"Nous n'avons reçu aucun préavis jusqu'à présent", a indiqué un porte-parole de Transavia France, interrogé par l'AFP. Il rappelle que dans le cadre des négociations annuelles obligatoires, les syndicats ont récemment signé à l'unanimité, pour tout le personnel, une prime exceptionnelle de 1.500 euros versée en décembre et une augmentation de 2,5% des salaires en 2019. Sur les réclamations spécifiques des PNC, "des négociations sont en cours", a-t-il précisé.