Un petit régime pour les voyageurs d’affaires

63

Déjeuners d’affaires et pots d’entreprise, la ligne des voyageurs d’affaires a peut être été mise à mal par leurs occupations professionnels de l’année. Au Pakistan, c’est toute la police du Pendjab qui est sommée de se mettre au régime. Objectif : 96 cm de tour de taille ! De là à transposer cette décision à nos voyageurs d'affaires... Il n'y a qu'un pas. Les rendre beaux, en forme et séduisants, voilà la nouvelle politique voyages qui pourrait plaire, non ?

Un peu avant l’été, généralement en mars, les magazines féminins multiplient les sujets pour faire retrouver aux dames leur ligne de l’été. Après, il pourra y avoir du laisser-aller sous des pulls informes, mais sur la plage, difficile de cacher les bourrelets. Au Pendjab pakistanais, la province la plus peuplée du pays, c’est un souci d’efficacité qui a conduit un commandant de police à ordonner à ses hommes de maigrir. Environ 70 % des policiers auraient un souci de surpoids, ce qui ne permet pas forcément de traquer ou courser les bandits, voleurs et autres criminels. S'ils veulent continuer à être déployés sur le terrain, régime obligatoire. Un ultimatum qualifié de "bataille du bide" par un quotidien local.

Amusons-nous un instant à détourner l’idée. Si vous êtes trop gros, vous restez au bureau ? J’en connais quelques uns qui vont forcer sur la fourchette, pour éviter la course et les décalages horaires ! La ligne comme critère de sélection ? Les hôtesses de l’air ont connu cela en leur temps. Et puis imaginons les consignes dans les services commerciaux. Un homme en forme inspire confiance ? Tous à la salle de gym pour un air de bonne santé. Une mine bronzée donne de l’allant ? Tous au jogging pour prendre l’air ! Et puis allez hop, les voyageurs d’affaires, tous au régime pour alléger les avions ! Ce sera bon pour la planète, les économies de carburant et même pour le budget voyages ! Un petit trou de plus dans la ceinture, c’est fou ce que l’on y gagne…

Hélène Retout